À l’instar de Joseph Kabila, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe ne sont pas pour la retouche du code minier promulgué en 2018. Loin de se décourager, les industriels miniers opérant au Congo espèrent, pourtant, parvenir à un compromis avec le nouveau pouvoir de Kinshasa. Une mission périlleuse presque vouée à l’échec à en croire les déclarations des dirigeants congolais au pouvoir… “Lire la suite dans vos kioskes”

Par Hubert MWIPATAYI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here